Menu
Recherche



Le Monde

Fermer Illergan

Fermer Illustrations

Fermer Un peu d'humour

Jeu de rôle

Fermer Actions

Fermer Bestiaire

Fermer Magies

Fermer Objets

Fermer Personnages

Fermer Religion

Partenaires
         
Visites

 65192 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Objets - Règles objets


 Attention, le contenu de cette page ayant été transféré vers le nouveau site illergan.fr, elle ne sera plus mise à jour !

La nourriture

Pour être en bonne santé, les personnages doivent consommer au moins 2 repas par jour, à part les servénors qui peuvent se contenter d'un seul du moment que ça ne dure pas plus d'une semaine (au-delà ils sont comme les autres).
S'ils ne se nourrissent pas correctement, ils subissent des malus d'affaiblissement :
_1 seul repas en 24h (48h pour les servénors) : plus de régénérescence naturelle (5PV/6h), plus d'effet des bandages.
_1 seul repas en 48h (96h...) : Plus de régénérescence naturelle, plus d'effet des bandages, les potions et sorts de soins sont 2 fois moins efficaces.
_

Qualité des armures et des boucliers

Dans la page Armures sont répertoriées des armures de facture courante, mais quand les personnages en trouvent ou en achètent elles ne sont pas forcément de la même qualité. Elles peuvent de meilleure comme de moindre facture, selon l'artisan ou l'usure. Le tableau ci-dessous résume les différents types de facture et leurs effets sur les propriétés des armures par rapport à la facture "courante".
 

Qualité de l'objet

Bonus, PS, SR

Prix

Facture minable

Divisés par 4

Divisé par 2

Mauvaise facture

Divisés par 2

Divisé par 1,5

Facture courante

Normal

Normal

Bonne facture

Multipliés par 1,25

Multiplié par 1,5

Excellente facture

Multipliés par 1,5

Multiplié par 2

Néanmoins le prix ne bouge pas forcément, cela dépend de l'honnêteté du marchand ou de la capacité du personnage à se faire berner.

Attention, seuls les armures et les boucliers sont concernés, tous les autres objets sont cantonnés à la facture courante.

 
 

Les Parchemins

Un parchemin peut être simplement lu, auquel cas le sort ne nécessite pas de PM mais le parchemin s'autodétruit après une seule utilisation. Il peut également permettre au personnage (usage le plus fréquent) d'apprendre le sort définitivement s'il en maîtrise la magie au niveau adéquat.

La fouille

Il arrive fréquemment que les personnages doivent fouiller une salle, une grotte, un cadavre ou même un être tout à fait vivant afin d'y dénicher des objets précieux, des babioles et - plus généralement - de l'argent.
Ils n'ont pas besoin d'une quelconque compétence pour effectuer cette tâche, seulement de chance (même si la compétence "Acuité visuelle" facilite le processus).
Chaque objet a un indice de dissimulation, soit un certain nombre de chances sur 10 d'être trouvé (cet indice dépend autant de la discrétion de l'objet que de l'habileté de son dissimulateur), il est déterminé par le MJ.
Les personnages doivent donc fouiller en lançant 1Dé10 par cible (qui peut être un corps, un meuble ou une zone s'il n'y a pas de meubles). Tous les objets cachés de la cible ayant un indice de dissimulation supérieur ou égal au résultat du Dé10 sont alors découverts par le personnage, tandis que les autres restent cachés. Un seul jet par cible.
Le MJ peut décider d'un malus pour les jets en fonction de l'éclairage (de -0 à -7) ou d'autres facteurs.

Le dépeçage

Le dépeçage est un moyen de prendre des ressources sur un ennemi vaincu (fourrure, écailles, viande...) pour les conserver. Ainsi, quelqu'un qui tente la compétence 'Création d'armure' sur un Hypsar n'aura qu'à faire son jet de compétence, par contre, quelqu'un qui veut prendre les écailles pour les vendre ou utiliser la compétence en question plus tard devra faire un jet de 'Dépeçage'.
Ce jet n'est pas nécéssaire pour la compétence Science des poisons.

Pour prendre des ressources sur une cible, il faut faire un jet au Dé100 sur [Dex + %Anatomie - Malus].

Le malus est déterminé par le MJ en fonction de l'état du cadavre ainsi que de la taille et autres aspects de la créature pouvant compliquer la tâche. Le MJ décide de la quantité d'objets lootés lorsque celle-ci peut être variable (comme des écailles de dragon, par exemple).

Les bagages

Les objets qui sont "équipés" par le personnage ne sont pas comptabilisés dans ses bagages, à savoir son arme habituelle, l'armure qu'il porte sur lui, ses bijoux, etc... Tous les autres sont rangés dans des sacs et leur nombre ou leur poids est limité, ils sont donc comptabilisés dans les "charges".

Le nombre d'objets ainsi transportables par un personnage est défini par sa force : Nombre de charges = [2.5 × Fo].
Sachant que 1 charge vaut :
20 flèches ; 4 potions ; 4 rations ; 1 arme ; 2 dagues ; 1/3 bouclier ; 1 pièce d'armure (comprend les robes) ; 10 bijoux/accessoires.

Les chevaux, les arachnors et toutes les autres montures peuvent aussi porter des charges selon le même système.

►Le personnage est néanmoins soumis à quelques limitations :

_Il ne peut avoir plus de 3 boucliers sur lui.

_Il peut enfiler 2 armures à la fois (plus une cotte de maille) à condition que l'une soit physique et l'autre magique, excepté le diadème qui ne peut se mettre sous un casque mais qui fonctionne sous une capuche.

_Il ne peut mettre 2 capes mais une peut être mise par dessus l'armure.

_Il ne peut avoir qu'une seule boucle d'oreille par oreille, que 3 bagues par main (toutes différentes car les effets ne peuvent être doublés), qu'un seul pendentif activé autour du cou. Il faut comprendre par là que, si le personnage porte par exemple 3 bagues au même doigt, une seule sera efficace (désignée par le MJ).

Le bouclier

Lors d'un combat, le personnage peut utiliser un bouclier afin de parer les dégâts physiques. Il lui suffit de faire un test simple de Dex (sans bonus ni malus), l'attaque est parée si le test est réussi. Malgré tout un bouclier a un certain nombre de points de structure (PS) ainsi qu'une limite de dégâts encaissables (SR) au-delà de laquelle il perd des points de structure (par exemple : si SR = 20 et que le bouclier accuse 25 points de dégâts, alors il perd 5 PS). Lorsqu'un bouclier est brisé par un surplus de dégâts, le personnage accuse la différence entre les dégâts initiaux et ceux qu'a pu absorber le bouclier.

*Dans un même tour, le personnage ne peut utiliser qu'une seule fois chaque parade en sa connaissance (bouclier, parade, sorts, esquive...)

Objets pour domestiques

Les domestiques sont soumis aux mêmes règles que les personnages en ce qui concerne leur équipement.
C'est en effet plus difficile à se procurer, mais il est tout à fait possible de revêtir son domestique avec une robe de mage ou une armure de plates. Il faut simplement trouver un artisan qui en vende au bon format et, bien enttendu, que le domestique ait les compétences nécessaires (lorsqu'elles sont requises).

De manière plus générale, tout objet utilisé habituellement par des humanoïdes peut être adapté, quand c'est possible techniquement et si le joueur trouve un artisan compétent, à la morphologie d'un domestique. Tout dépend de l'imagination du joueur.

Un exemple pour conclure : un chien peut se revêtir d'un haubert, mais on ne peut pas lui demander de se battre à l'épée (à moins de trouver une manière très originale de la lui faire utiliser, et donc en opérant de grosses modifications sur ladite épée).




Date de création : 10/06/2010 # 10:44
Dernière modification : 13/12/2016 # 16:29
Catégorie : Objets
Page lue 1177 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Membres

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 49 membres


Connectés :

( personne )
Culture
On s'enc*le ?
 
Définitivement
J'ai poney, désolé
Jamais entre les repas
Résultats
Le Forum
Nous avons l'honneur de vous présenter le forum d'Illergan!

lien-illergan.jpg
Informations
Pour nous contacter, merci d'envoyer un mail à  : illergan.admin@gmail.com

Merci à vous !
Licence
Contrat Creative Commons
Illergan by Youri Palevody - Erwann Delpoux - Thomas Deschastres
est mis à disposition selon les termes de la
licence Creative Commons Paternité -
Pas d"Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France
.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence
peuvent être obtenues à
illergan.admin@gmail.com.

Par ailleurs, ce site et tout son contenu sont protégés par la loi du droit d'auteur du 11 mars 1957 et la loi du 3 juillet 1985.
Tous droits réservés - 2005 - Youri Palévody - Erwann Delpoux - Thomas Deschastres

Texte à méditer :  
Une équipe de cinq joueurs était en train de monter des escaliers pentus et étroits. Les deux nains étaient devant,
suivaient l'arcaniste puis les deux elfes. Le premier nain, arrivant au terme de son escalade, s'arrêta soudain :

Nain 1 : _Stop ! Il y a une statue là, je ne puis passer dans la salle principale.
L'autre nain : _Laisse-moi passer, je m'en vais te la bousiller moi, cette statue !
*BING!* Oui, c'est de la pierre, ça rebondit, mais les vibrations semblèrent ébranler la statue difforme au point qu'elle finisse par
se scinder en deux parties nettement moins difformes...

L'arcaniste : _Je fais demi-tour et je m'enfuis !
Les elfes : _Non ! Nous d'abord !
Les nains : _Eh ! Attendez-nous !
Bref, ils tentèrent de s'enfuir, mais les deux gargouilles volantes à présent animées assaillirent tout de même les nains à l'arrière...
Une fois en bas des escalier, les nains et l'elfe traqueur se mirent en position pour accueillir les gargouilles, une seul vînt,
l'autre, restée en arrière pour embrocher le lutin invoqué par l'arcaniste, prit l'elfe ménestrel par derrière !

L'elfe en question : _Eh ! Oh !
...l'assaillit sournoisement ?
L'elfe : _C'est mieux oui ! *SPLATCH* Aïe ! Saperlipopette ! Mais je vais mourir !
Mais non ! Il te reste 1PV là...
L'elfe : _Je m'enfuis et je me cache derrière une colonne pour me soigner !!!
Pendant ce temps l'autre gargouille pouvait observer une scène bien singulière :
Nain 1 : _A l'assaut ! Première attaque...loupée ! Deuxième attaque.........échec critique ! NOOOOOOON !
Et en effet, le brave nain, en frappant l'air avec une violence inouïe,
perdit l'équilibre et s'assomma sur le genou minéral de la gargouille amusée.

Nain 2 : _Charrrrgez ! Eh vlan ! Tiens, prends ça espèce de... ... ...échec critique ? Mais...
Et c'est ainsi que le non moins brave second nain s'estourbit avec le manche de son propre marteau en armant celui-ci.
Il s'étala de tout son long...

Elfe : _Long ?
...de toute sa petite taille sur le premier nain, sous la gargouille volante de plus en plus amusée.
Elfe traqueur : _J'attaque la gargouille ! Première dague...touché : 23 pts de dégâts. Deuxième dague...raté.
La gargouille donna alors un grand coup de patte griffue dans l'épaule du pauvre elfe...
L'elfe : _Argl ! Mais elle vient de m'ôter la moitié de ma vie !
Eh oui, à toi.
L'elfe : _Je ré-attaque : Première dague...raté. Deuxième.........glorp !
Mouahahaha !
Ménestrel : _Non !
Arcaniste : _Nan !
Et c'est ainsi que l'elfe, grâce à son échec critique, s'étala tout en souplesse sur les deux nains gisant toujours au même endroit.
Mais il resta conscient, lui.

Elfe : _Euh... J'y reste et je fais le mort, j'attends qu'elle s'en aille.
Le mage : _Je me cache derrière une colonne et je me prépare à griller la face de la gargouille ! J'invoque un lutin des flammes aussi.
La gargouille, plus ou moins pliée en deux de rire à la vue du tas d'incapables gisant à ses pieds...
Nain : Incapables !!??
Oui ! La gargouille donc, se dirigea tranquillement vers la cachette de l'arcaniste, lequel pauvre bougre était déjà assailli par la seconde gargouille...
Le mage : _Boule de feu ! Flamme éternelle ! Ah ! Elle a mangé hein ?
Elle n'est pas morte.
Le mage  : _Quoi ? Ben mon lutin attaque et je... *SBARF!* Ouarf ! la moitié de ma vie est partie en un coup...
je la ré-attaque : boule de feu !
Ménestrel : _Je le soigne, mais je reste caché !
Hihi, le lutin des flammes attaqua de nouveau et pulvérisa la gargouille sous les exclamations de son maître,
le mage, qui se félicita d'avoir dépensé 5PM supplémentaires pour le garder en vie.
C'est alors que l'autre gargouille frappa le décidemment pauvre mage !

Le mage : _Je vais mourir ! Soigne-moi, l'elfe ! *Sprotch!* Aïe ! J'ai presque plus de vie !
L'elfe : _Oui, oui, ça vient !
C'est l'instant que choisit le traqueur pour revenir dans la bataille, suivi de près par les deux nains furax.
Ils se jetèrent sur la gargouille, sans réussir pour autant à l'achever...

L'arcaniste : _Tiens ? Une potion de magie ! Je la bois et je balance tout mon mana dans la dernière boule de feu !
Et c'est ainsi que la gargouille, à qui il ne restait plus qu'1PV, accusa approximativement 50 points de dégâts,
ce qui la fit littéralement exploser !

Le mage : Ouais ! Je les ai massacrées ! Vive la magie Yalasra...Yaniania...Yarlysoua...Yarltytoua...hum.
Vive la magie du feu !

Vous venez, chers lecteurs, d'assister à un combat épique, gagné grâce à l'intervention d'un mage débusqué dans sa cachette
et d'un ménestrel presque mort qui l'a sauvegardé, le temps que les véritables guerriers se réveillent, s'étirent,
et ne servent finalement à rien...


   

W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^